[Java] JavaOne 2008 – J3

J’ai commencé ma journée par la session technique TS-6605 : « Deep Inside JSR 296, the Swing Application Framework »
La JSR 296 propose un framework pour le développement d’application Swing. Le framework permet de construire facilement une application Swing en se basant sur une structure commune à la plupart des applications desktop.
La session était plutôt convaincante notamment grâce a une démonstration s’appuyant sur l’IDE NetBeans qui permet de créer un projet base sur le Swing Application Framework.

Une grosse partie de cette journée a été, pour moi, concentrée sur les langages dynamiques et l’ouverture de la plateforme Java à d’autres langages.

J’ai eu droit à un Scripting Language Panel en présence de plusieurs personnes fortement impliquées dans le développement de langage dynamique tel que Groovy, JRuby, Jython, etc.
Les questions ont majoritairement porte sur la pertinence de la multiplication de ces langages.

Sur le même sujet, la journée a continué avec la session technique 6050 sur la comparaison entre Groovy et JRuby. Je ne connaissais pas ces deux langages et cela a été un bon moyen pour moi de les découvrir.
Ces deux langages se ressemblent assez malgré quelques différences qui se révèlent surtout être des différences de philosophie.

J’ai ensuite participe a une table ronde sur NetBeans avec David Folk. Il a d’abord été question de la sortie de NetBeans 6.1 et du support de PHP. Tout comme la plateforme Java, NetBeans s’ouvre de plus en plus aux autres langages. Après Ruby c’est au tour de python dont le support est actuellement en travail. Le support d’autres langages (Groovy, Scala, etc.) dépendra de la demande de la communauté. Bien entendu il a également été question du support de JavaFX, la star de ce JavaOne. NetBeans offre déjà un support pour JavaFX Script. Comme la plateforme JavaFX cible les designers, il a été demandé si SUN fournira des outils de création pour JavaFX dans NetBeans. La réponse est que SUN fournira des outils (le quand n’est pas encore défini) mais cela ne fera pas parti du projet NetBeans, par contre il est possible que cela se présente sous la forme de plugin.

Changement de sujet avec ma dernière session (TS – 5199) qui portait sur JMX : Java Management Extensions (JMX) Technology Update.
La session a commencé par une présentation de l’API (ce qui tombait bien puisque je ne la connaissais pas) puis par une description des nouveautés prévues pour la prochaine version.

JavaOne 2008 – J2 : JavaFX

Cette journée a commencé avec une « general session » dont la vedette était JavaFX.
Nous avons eu droit à de superbes démonstrations (malgrés quelques petits plantages) :

  • drag&drop d’une application depuis le navigateur vers le bureau,
  • lecture simultanée de 200 vidéos en HD dontles miniatures se déplaçaient suivant une sphère (3D)

SUN a clairement de grosses ambitions pour JavaFX qui est destinée à devenir une sorte de plateforme universelle tournant au dessus de Java SE et Java ME.
Cependant il va falloir attendre encore un peu avant de pouvoir y gouter. La version 1.0 de JavaFX Desktop ne sera disponible qu’en automne 2008 et la version 1.0 de JavaFX pour Mobile et TV ne sera, quant à elle, disponible qu’au printemps 2009.
En effet, SUN souhaite toucher un maximum d’appareils et James Gosling lui-même nous a avoue lors d’une session de question/réponse que, en ce qui concerne les appareils mobiles, cela n’est pas une tache aisée et nécessite encore beaucoup de travail.

Je n’ai personnellement pas encore eu le temps d’essayer JavaFX mais je pense aller faire un tour sur leur stand pour en voir un peu plus.

JavaOne 2008 – J1

Ca y est, JavaOne 2008 est lancee et commence par le traditionnel CommunityOne.

J’ai atterri a San Francisco a 12h30 heure locale et n’ai malheureusement pas pu assister a la session generale du matin.
Mon apres midi s’est composee de deux « roundtable » menees par Simon Phipps (OpenSource) et Zack Urlocker (MySQL).
Il a beaucoup ete discute de la vision et de l’interet de SUN pour le monde de l’open source ainsi que de MySQL qui en est une bonne illustration.

PS : desole pour les accents mais je n’ai qu’un clavier qwerty a ma disposition.

JavaOne en live

JavaOne commence demain, aujourd’hui c’est Community One. Si vous voulez suivre l’actualité de ces conférences, vous pouvez suivre divers blogs (je vous laisse chercher la blogosphère). Mais cette année la tendance semble être au Twitter pour plus d’interactivité. Crazy Bob nous a fait une liste des gens qui ont annoncé vouloir couvrir l’actualité via le micro blogging de Twitter.

Sinon, vous pouvez regarder en live les sessions de Community One sur l’adresse : http://www.ustream.tv/sun

Reportage JavaOne 2006

Nous vous avions permis de suivre l’actualité de JavaOne sur les blogs Java (ici et ).
Nous vous avions même donné un lien pour voir toutes les présentations que vous étiez en train de rater. (login: contentbuilder, mdp: doc789)

Pour finir de vous faire regretter de ne pas être allé à San Franscico pour l’édition 2006 de JavaOne, nous vous offrons maintenant le reportage du veinard de la rédaction qui y est allé.

Alors nous vous prévenons, si vous êtes déjà plein de remords de ne pas y être allé, ne cliquez pas sur ce lien.

JavaOne 2006 – Day 3

Mardi (premier jour de JavaOne), Romain Guy avait fait une présentation de ce qu’il est possible de faire avec Swing qui avait bluffé tout le monde. Aujourd’hui, j’ai eu l’occasion de le rencontrer, de discuter avec lui et d’assister à la presentation dans laquelle il explique comment il est possible de créer des applications graphiques de qualité en Java avec Swing.

La méthode utilisée est suffisamment simple pour etre accessible au plus grand nombre et est surtout complètement modulaire. En fait, il s’agit d’utiliser des composants graphiques de Swing (à paraitre dans les prochaines versions du JDK) et de les combiner entre eux (à la maniere de Décorateurs). Par exemple, pour obtenir un bouton d’une certaine couleur avec un dégrade, il suffit de combiner les objets appriopriés (qui peuvent être obtenus par héritage à partir d’objets Swing). Les effets disponibles sont nombreux et les possibilités innombrables.

C’est simple, c’est modulaire, et cela permet d’obtenir rapidement de très belles interfaces sans talent de graphiste particulier. Bref, cela renvoie a des centaines d’annees lumiere les autres solutions de développement d’interfaces graphiques, tous langages confondus. Faites passer le mot autour de vous: il est largement révolu le temps où les applications Java etaient à la fois lentes et moches. Maintenant Java est de plus en plus rapide et les possibilites offertes par les prochaines versions de Swing sont proprement époustouflantes…

Voici la présentation en question qui explique, code à l’appui, comment réaliser une interface graphique de qualité avec Java 6 (login: contentbuilder, password: doc789).

***

A part ca, je suis extrêmement heureux aujourd’hui (c’est rare quand je suis heureux à ce point).

Certes, la presentation de ce matin, faite par IBM, n’a pas intéresse énormement de monde. En effet, aucune annonce particulière n’a ete faite et elle portait essentiellement sur le developpement d’Eclipse, comment les milestones sont definis, quelles méthodes sont utilisées pour superviser le developpement. Cependant, pour moi, ce fut surtout l’occasion de rencontrer mon gourou: Erich Gamma en personne.

J’ai saisi cette opportunite pour lui demander poliment de me dédicacer ce qui pour moi représente une référence incontournable dans le domaine de l’informatique, à savoir son livre: « Design Patterns: Elements of Reusable Object-Oriented Software ». Je pourrais aisement tourner cela en une pub pour la carte Visa: « Getting the Gang of Four book from your closest bookstore: $50. Having it autographed by Erich Gamma himself: priceless! ». Bref, aujourd’hui fut une excellente journee.

JavaOne 2006 : Day 2

Me voila arrivé à San Francisco. Le voyage s’est bien passé et la journée d’hier a été plutôt chargée (j’ai voulu profiter du voyage pour assister à un maximum de conférences et de tutoriaux). Je profite d’un moment d’acalmie pour laisser une petite news.

Un thème souvent aborde durant les differentes presentations: la volonté exprimée par Sun ainsi que par ses partenaires (dont Oracle) de supporter la communauté open source. Dans les faits, cela se traduit notamment par un changement annoncé dans la licence de Java afin de l’intégrer plus facilement dans les distributions linux (en évitant le probleme des « fork »). A ce titre, Sun apporte son soutien à la societe Canonical, a l’origine d’une distribution de plus en plus populaire: Ubuntu.

Cela se traduit également par le fait que Sun et ses partenaires mettent à disposition de la communauté certains de leurs outils.

Pourquoi un tel interet pour la communaute open source? Pour Johnathan Schwartz, CEO et president de Sun Microsystems (qui se considere desormais comme le « No. 1 Chief Java Evangelist »), ces deux communautés (Java et la communaute open source) ont des objectifs communs, comme par exemple l’innovation et la compatibilité. Bien sur, cet engouement n’est pas complètement désinteressé: en rendant Java plus accessible à la communaute open source, Sun espère voir se developper de nouveaux projets de qualité tournant autour de Java. Ce « business plan » est cependant très interessant…

Un autre thème a la mode dans les différentes conferences: AJAX. Il apparait que de plus en plus de sociétés s’interessent de pres a cette technologie (dont Sun et Oracle) en proposant des solutions tournant autour d’AJAX. Bien que les cette technologie n’ait rien de revolutionnaire (cela fait deja plusieurs années que l’on sait faire du Javascript et du XML), c’est aujourd’hui qu’AJAX semble prendre son envol… Pour le meilleur, à mon avis.

Les présentations de JavaOne disponibles

Si comme moi vous n’avez pas pu vous rendre à San Francisco pour JavaOne, vous pouvez toujours vous consoler avec les présentations des différents speakers.
Ces présentations sont mises en ligne au fur et à mesure des sessions, vous ne trouverez donc peut être pas votre bonheur du premier coup.
Alors même si c’est moins bien qu’avec les explications du speaker, vous pourrez au moins regretter encore plus de ne pas y être….