Analyse des problèmes de basculement survenus sur une infrastructure SQL Server 2012 AlwaysOn

Récemment j’ai eu à débugger un problème client survenu sur une infrastructure haute disponibilité SQL Server 2012 AlwaysOn. Le problème était le suivant : les connexions sur le réplica primaire ont subitement  cessé vers 12:25 et il n’était plus possible de s’y connecter. Le client, dans la précipitation, a visiblement essayer de basculer le groupe de disponibilité sur le réplica secondaire mais visiblement sans succès. Le but de mon intervention était d’expliquer à mon client pourquoi il n’était plus possible de se connecter aux réplicas et pourquoi le basculement n’a pas eu l’effet escompté. 

Par où commencer ? Analyser un problème sur une infrastructure AlwaysOn n’est pas une mince affaire en réalité. SQL Server 2012 AlwaysOn fonctionne sur une première couche basique de cluster à basculement au niveau du système d’exploitation et une couche applicative au niveau SQL Server. Lorsqu’un problème survient cela peut donc se produire sur l’une des 2 couches voir sur les 2 couches simultanément.

 

Les connexions se sont arrêtées subitement

Commençons dans l’ordre des problèmes. Dans le cas présent les connexions s’effectuent directement en utilisant le listener du groupe de disponibilité concerné. Cela peut vouloir dire que le problème se situe à ce niveau mais aussi au niveau de l’instance SQL Server. Pour cela nous avons à disposition :

  • les logs Windows ou du cluster à basculement Windows
  • les logs SQL Server
  • Les fichiers de diagnostics fournis par la procédure stockée sp_server_diagnostics

 

D’autres outils peuvent nous aider comme les sessions d’événements étendus AlwaysOn mais dans notre cas nous n’en aurons pas forcément besoin. J’essayerai d’effectuer un billet sur le sujet. Revenons à notre sujet : les logs Windows nous révèlent ceci :

billet_alwayson_diag_1

 

On voit ici une série d’erreur à partir de 12:20 relatives au cluster Windows à basculement :

  • Event ID 1562 : Cette erreur décrit un problème au niveau du témoin fichier partagé utilisé dans la configuration AlwaysOn qui nous concerné (2 nœuds + 1 FSW). Le partage servant comme élément de vote pour le quorum n’est plus accessible pour une raison non connue
  • Event ID 1069 : Cette erreur indique simplement qu’il existe un problème au niveau du groupe de ressource "Cluster Group". Dans notre cas cette erreur est provoquée par le partage qui n’est plus accessible.
  • Event ID 1564 : Cette erreur nous informe que le partage de fichier ne pourra pas jouer son rôle d’arbitrage en cas de défaillance d’un des nœuds de la topologie. En effet dans notre configuration le FSW n’étant plus disponible la perte d’un nœud de cluster supplémentaire serait fatale car la majorité ne pourrait pas être atteinte et le quorum ne pourrait pas être formé.

A ce stade on peut simplement conclure que le partage de fichier utilisé en tant que vote pour le quorum n’est plus accessible.

 

On retrouve également des erreurs de type NETLOGON qui nous en dit plus sur la nature de notre problème :

  • Event ID 5783 : Cette erreur indique qu’un problème de connexion aux serveurs DNS ou aux contrôleurs de domaine est survenu. Un redémarrage des serveurs ? Un problème de connexion de réseau entre le réplica primaire et les serveurs DNS ou DC ? Des serveurs ne pouvant plus répondre à cause d’un engorgement des demandes ? Une intervention sur l’infrastructure virtuelle sous-jacente ? Difficile à dire à ce stade … Ce qui est certain est que la résolution de nom ne pouvait pas s’effectuer correctement vers le partage de fichier dans ce cas, ce qui peut expliquer que le FSW n’était plus disponible à ce moment là

 

billet_alwayson_diag_13

 

L’analyse des logs SQL nous dévoilent ceci :

billet_alwayson_diag_2

 

Des informations intéressantes ici qui confirment bel et bien qu’un problème d’infrastructure a bien eu lieu avec une liaison à un contrôleur de domaine défaillante (No authority could be contacted for authentication).

L’erreur Windows nous spécifie la même chose :

billet_alwayson_diag_14

 

Une autre voix d’investigation est possible. Avec SQL Server 2012 AlwaysOn, la ressource DLL SQL Server utilisée par le cluster Windows à basculement exécute une procédure stockée sp_server_diagnostics pour déterminer l’état de santé du réplica primaire utilisé dans une topologie AlwaysOn. Des informations détaillées sont envoyés périodiquement au travers de cette ressource et permet au cluster Windows d’initier un basculement en fonction de ces informations et des règles de basculement associées. Toutes ces informations de diagnostics produites par la procédure stockée sp_server_diagnostics sont enregistrées par défaut dans des fichiers SQLDIAG exploitables directement par la fonction sys.fn_xe_file_target_read_file() ou directement dans SQL Server Management Studio.

SELECT
 xml_data.VALUE('(event/@name)[1]','varchar(max)') AS 'Name',
 xml_data.VALUE('(event/@package)[1]','varchar(max)') AS 'Package',
  xml_data.VALUE('(event/data[@name=''node_name'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'Node_Name',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''instance_name'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'Instance_Name',
 xml_data.VALUE('(event/@timestamp)[1]','datetime') AS 'Time',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''state'']/value)[1]','int') AS 'State',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''state_desc'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'State Description',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''failure_condition_level'']/value)[1]','int') AS 'Failure Conditions',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''creation_time'']/value)[1]','datetime') AS 'Creation Time',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''component'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'Component',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''data'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'Data',
 xml_data.VALUE('(event/data[@name=''info'']/value)[1]','varchar(max)') AS 'Info',
 xml_data
FROM (
SELECT
 object_name AS 'event'  ,
 CONVERT(xml,event_data) AS 'xml_data'  
 FROM sys.fn_xe_file_target_read_file('C:\customer_alwayson_issue\primary_replica\*.xel',NULL,NULL,NULL)
) AS XEventData
WHERE  xml_data.VALUE('(event/data[@name=''creation_time'']/value)[1]','datetime') > '20130723 12:15:00'
ORDER BY TIME;

 

billet_alwayson_diag_3

 

On remarque ici 2 choses. La procédure stockée sp_server_diagnostics stipule que le groupe de disponibilité qui nous concerne n’a visiblement pas de problème (premières flèches en rouge) . Les informations fournies ensuite par cette procédure stockée sont classés en catégorie (composants système, ressources, sous système disque, exécution des requêtes et autre évènements utiles notamment extraites des différents ring buffers SQL Server).

Concernant le composant de groupe de disponibilité :

billet_alwayson_diag_4

 

Concernant le composant Events :

billet_alwayson_diag_5

billet_alwayson_diag_6

 

On retrouve ici des informations du ring buffer "security error" dans lequel sont enregistrés les erreurs d’authentification. Celui-ci qui nous indique une erreur survenue lors de l’authentification via les api utilisés par SQL Server et d’autres informations que l’on retrouve dans les journaux d’erreurs Windows. Dans mon cas on retrouve une multitude d’enregistrements de ce genre dans ce ring buffer.

Pour résumer, nous avons donc ici l’origine du problème de connexion : un contrôleur de domaine ou un serveur DNS non joignable qui empêche les authentifications sur le réplica primaire. Passons maintenant à notre problème de basculement qui n’a visiblement pas fonctionné. Après investigation, c’est le processus de basculement manuel qui n’a pas fonctionné via l’interface GUI. En effet l’interface demande une authentification vers le réplica cible avant d’effectuer la bascule et comme le processus d’authentification ne fonctionnait pas avec des comptes de domaine il était alors impossible à ce moment là de basculer. Le serveur SQL a donc été redémarré. On peut le confirmer ici en regardant les informations contenues dans les journaux SQL Server que le service a été arrêté suite à une demande du gestionnaire de service.

 

billet_alwayson_diag_7

 

… Le gestionnaire de réplica démarre, attend que le service de cluster démarre correctement et démarre le réplica local. On voit que l’état du réplica passe de NOT_AVAILABLE à RESOLVING_NORMAL

 

billet_alwayson_diag_12

 

…On voit ici que le réplica local pour le groupe de disponibilité qui nous concerne se prépare à redevenir réplica primaire. L’état du réplica passe donc de RESOLVING_NORMAL à PRIMARY_PENDING

 

billet_alwayson_diag_8

… L’écoute démarre sur le listener associé au groupe de disponibilité  et le réplica passe à son état final PRIMARY_NORMAL.

 

billet_alwayson_diag_9

… Le réplica a bien redémarré mais on voit qu’il existe toujours des problèmes de connexion sur le réplica primaire à cause d’un problème de connexion à une autorité d’authentification (le fameux contrôleur de domaine).

 

billet_alwayson_diag_10

 

Pourquoi le groupe de disponibilité n’a-t-il pas pu basculer vers notre réplica secondaire ? Les règles de basculement étaient pourtant bien paramétré avec un niveau de condition par défaut (3). Les logs du cluster Windows sur le réplica secondaire nous donne la réponse :

billet_alwayson_diag_11

 

L’event id 1254 correspond à un nombre de basculement qui a dépassé le seuil autorisé pour un groupe de ressource. Dans notre cas le groupe de ressource correspond bien à notre groupe de disponibilité. Le basculement de ce dernier était donc impossible ici. C’est la raison pour laquelle le groupe de disponibilité a redémarré sur le réplica 1 après son redémarrage manuel.  La boucle est donc bouclée !!

 

Bonne investigation !

 

David BARBARIN (Mikedavem)
MVP SQL Server

Laisser un commentaire