La BI 2.0

La BI existe maintenant depuis une vingtaine d’années, et repose sur des modèles solides comme l’OLAP, les modèles en étoile / flocons, les cubes etc …

La BI 2.0 est un terme à la mode qui caractérise les nouveaux outils qui se détachent des anciens modèles de la BI traditionnelle.

Les principales différences sont :

  • une mise en oeuvre simplifiée, quelques jours ( voire heures ) suffisent pour monter une solution BI
  • la rapidité, notamment due à des nouvelles technos comme l’analyse « in-memory »
  • l’autonomie des utilisateurs – par rapport à la dsi
  • la démocratisation – la BI est utilisée par tous, et non plus destinée à certains cadres dirigeants
  • la souplesse – pouvoir combiner des données qui n’étaient pas reliées entre elles avant, de sources différentes ( fichiers excel, bases de données, sites web )
  • le temps réel – du fait de pouvoir se connecter à n’importe quelle source
  • le travail collaboratif – génération web 2.0

Evidemment de par sa version la BI 2.0 est orientée Web 2.0, et elle adopte les technos du moment ( Cloud Computing, Saas, Paas, mobile etc )

Comme il suffit d’adopter une des caractéristiques citées ci-dessus, beaucoup d’applications sont estampillées « BI 2.0″, notamment les versions « OnDemand » des applications traditionnelles.

Quelques exemples concrets d’applis BI 2.0 :

  • Qlikview
  • Bime

Les problématiques que peut apporter la BI 2.0 :

  • des données publiées non certifiées
  • des process inexistants ( par exemple pour la maintenance … )
  • des limites aux traitements de la donnée