Bases de données relationnelles, architectures des serveurs et PCA

La continuité de service d’une serveur de base de données relationnelles doit être assurée par une solution de haute disponibilité automatisée. La haute disponibilité assurant le PCA ou Plan de Continuité d’Activité, c’est-à-dire de garantir le fonctionnement du système de manière continu, même en mode dégradé. mais quelles sont les principales architectures systèmes mise en œuvre pour ce faire ?

Principe de bases des architectures redondantes

Un système multiprocesseur est un système dans lequel plusieurs processeurs partagent des ressources de la machine, mémoire et disque pour l’essentiel. On distingue trois grandes classes d’architectures pour les SGBDR : le Shared Everything (tout partagé), le Shared Nothing (aucun partage) ou le Shared Disk (disques partagés).

En mode Shared Everything, dit SMP (Symmetric MultiProcessor) l’ensemble des processeurs est sous le contrôle d’un même système d’exploitation. Tous les processeurs peuvent accéder à toutes les ressources du système (mémoire, disques…).Une opération d’entrée sortie peut donc être initialisée par n’importe lequel des processeurs.
Dans l’architecture Shared Nothing, dit MPP (Massively Parallel Processing) chacun des nœuds (machine) qui composent le système fonctionne sous le contrôle de son propre système d’exploitation et il accède à ses propres disques de manière exclusive. Un couplage lâche assure la communication entre les nœuds.
Enfin dans l’architecture Shared Disks, ou disques partagés, chaque nœuds qui composent le système fonctionne avec de sa propre copie du système d’exploitation mais accéder directement aux disques qui sont partagés pour tous les nœuds. Cette architecture est typique du cluster.

Le Shared Everything est constitué par une même machine physique dotée d’un grand nombre de processeurs, tandis que les architectures Shared Nothing et Shared Disks nécessite plusieurs serveurs physiques.

Quelques lectures sur le sujet :

Serveurs multiprocesseurs et SGBD parallélisés de René J. CHEVANCE

Oracle, SQL Server, Quel SGBDR en environnement Windows ?


--------
Frédéric Brouard, SQLpro - ARCHITECTE DE DONNÉES, http://sqlpro.developpez.com/
Expert bases de données relationnelles et langage SQL. MVP Microsoft SQL Server
www.sqlspot.com : modélisation, conseil, audit, optimisation, tuning, formation
* * * * *  Enseignant CNAM PACA - ISEN Toulon - CESI Aix en Provence  * * * * *

MVP Microsoft SQL Server

2 réflexions au sujet de « Bases de données relationnelles, architectures des serveurs et PCA »

Laisser un commentaire